Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche
Vous êtes ici: Accueil > Ecouter lire > Lectures 2009

Lectures 2009

Lecture de janvier : voir en bas de page.

A l'occasion de la 10ème Fête de la Roseraie, 
courtes séquences de lectures
sur le thème des jardins et de leurs jardiniers 
par le Groupe Lecture de l'association.
Quelques photos :

   

   

"Pourquoi diable le jardinier a-t-il des reins ? Il semble que ce soit uniquement pour que, de temps en temps, il se redresse en disant : "J'ai mal aux reins !". Karol Capek,
 L'année du jardinier, 1929

     

     

         
 

 Lecture de janvier 

 
 
 

 

" Les deux seules créatures qui s'accouplent en se faisant face sont l'homme et le sandwich au pâté."    
 
 
Affiche : Jean Perrin               

Qui donc a écrit ça, déjà ?
Et où ?

Répétition : on fait un filage au Cellier du Chapitre.  "... Je remue trop au piano, ça se communique au bas du dos ..." Albert Cohen.
 
 
 
 Cette année, les quinze lecteurs amateurs parcourent le thème Amours Désamours. Du parfait amour qu'on file, à celui où on se délile, amour des grosses et petites bêtes, amour de soi, passions filiales, haines politiques, goût et dégoût du vin, drague, jalousie, je-t'aime-moi-non-plus, complications variées... Depuis Platon et Ovide jusqu'aux auteurs contemporains, presque tout y passe, un inventaire plutôt gai, parfois touchant, ironique, nostalgique, passionné, avec quelques brèves de comptoir bien senties. On pousse la chansonnettes aussi... De quoi égayer un froid dimanche d'hiver !
 
Le discours du Président a été apprécié. Présentation du Jeu de lectures à la presse.
Le public s'installe. Que le spectacle commence !
 
 

Jacques.
"Quand on est à Moureux, il faut tourner à gauche, puis suivre tout droit jusqu'au petit pont. Là il n'y a plus de carte, il faut se jeter à l'eau."
Henri Rodier.

 

Muriel. 
"Mon amour m'a appris à être simple comme une place d'église où il n'y a pas de cloche."
O de Andrade.

Jean.
"Elle a passé, la jeune fille,
vive et preste comme un oiseau..."
Paul Verlaine
 

Gabriel.
"Ce fut comme une apparition."
Gustave Flaubert.

Gérard.
"Ma femme me reproche d'aimer trop la ribote."  Romain Rolland.

 
 
Francette.
"Notre amour reste là
têtu comme une bourrique..." Jacques Prévert.
Claude.
"Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça."
Jacques Prévert.
Michel.
"Et pourtant tu n'es que de la viande, mon amour..."
Georges Wolinsky.
 
 
Textes choisis et lus par : 
Claude, Francette, Gabriel, Gérard, Jacques, Jacqueline, 
Jean, Joselyne, Margot, Marie-Paule, Marinette, Matt,
Michel, Michèle et Muriel.
Panneaux réalisés par Jean Perrin.
 
"Quand l'amour vous fait signe,
suivez-le bien que ses voies
soient dures et escarpées" Khalil Gibran.
 
Marinette, meneuse de revue.
"Voici venir l'été, épousez une femme ombrageuse."
 
Matt, l'Américain.
"Paris at night. Trois allumettes allumées une à une dans la nuit..."  Jacques Prévert.
Michèle.
"Tu l'as donc rencontré
dans un pauvre bistrot..."
Boris Vian.
Gabriel.
"Je t'aime pour toutes
les femmes que je n'ai
pas connues."
Paul Eluard.
 
Michel.
"Je viens de rompre avec Dieu,
je ne l'aime plus."
Pierre Desproges.
Marie-Paule.
"Elle mettait sa patte sur ma main pour bien savoir que j'étais là..." Albert Cohen
Jacqueline.
"Les baisers, c'est exquis !" Albert Cohen.
 
Margot et Claude.
"Oh l'amour d'une mère... Chacun en a sa part et tous l'ont tout entier".
Victor Hugo.

 

Gérard.
"Au cours de ma vie de séducteur..."
Frédéric Dard.

Jacqueline.
"Quoi ? Tu veux qu'on se lie à demeurer au premier objet
qui nous prend ? La belle chose de vouloir
se piquer d'être fidèle!" Molière.
Amour et désamour en politique.
"J'ai deux amours, mon pays et Paris..."
 "Triste spectacle que celui du galop, à travers l'absurde, d'un homme médiocre échappé." Victor Hugo.  "Quand il me prend dans ses bras, ..."
   
 Une autre ! Une autre !  "... qu'il me parle tout bas ..."
   
 "... je vois la vie en rose ..."  Le vin chaud !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Demandez le programme !
Histoires d'amour
Gérard de Nerval, Une allée du Luxembourg, Odelettes, 1832
Gustave Flaubert, L’Education sentimentale, 1869
Marie de France, Le lai du chévrefeuille, 1170
Jacques Prévert, Je suis comme je suis, Paroles, 1949
Jacques Prévert, Cet amour, Paroles, 1949
Christian Bobin, Une petite robe de fête, 1991
Verlaine, Mon Rêve familier, Poèmes Saturniens, 1866
Théorie de l'amour
Oswzald de Andrade, Revue Lieux d’être n° 46
Jacques Prévert, Paris at night, Paroles, 1949
Henri Rodier, Quand on est à Moureux..., Revue Arpa n° 93
Pierre Desproges, Comment reconnaître l’amour de l’amitié, 1986
Khalil Gibran, Le Prophète, 1956
Pierre de Marbeuf, Sonnets, 1630
Albert Cohen, Belle du Seigneur, 1968
Léon Blum, Du mariage, 1907
Georges Wolinsky
 
Plaisirs et déplaisirs de la vie
Marc Bonetto, Revue Arpa n°94
Paul Eluard, Je t’aime pour..., Le Phenix, 1950
Bertrand de Born, J’aime le gai temps de Pâques, vers 1200
Romain Rolland, Colas Breugnon, 1919
Pierre Perret, Textes et chansons, 1989
Pierre Desproges, L’aquaphile, 1986
 
Amour filial
Marie Rouanet, Aujourd’hui, librement, Toi, ma mère, 2006
Boris Vian, L’arrache-coeur, 1962
Franz Kafka, Journal, 22 octobre 1911
Michel Onfray, Le père, Journal hédoniste, 1996
Robert Picamiglio
Phillip Roth, Portnoy et son complexe, 1967
Victor Hugo, Les travailleurs de la mer, 1866
Françoise Rey, Nous aurions pu nous aimer si fort…, Toi, ma mère, 2006
 
Amour des bêtes et de la nature
Francis James, J’aime l’âne..., De l’angélus de l’aube à l’angélus du soir, 1898
Albert Cohen, Belle du Seigneur, 1968
WC Fields, Aphorismes
Verlaine, Green, Romances sans paroles, 1873
Charles Juliet, Le chêne
 
En politique
Louis Aragon, Mon parti m’a rendu..., La Diane Française, 1944
G. Bruno (Augustine Fouillée), Le Tour de la France par deux enfants, 1877
Victor Hugo, Napoléon le Petit, Les Châtiments, 1853
 
Complications
Pierre Desproges, Lettre de rupture avec Dieu, 1986
Victor Hugo, L’Ogre, Toute la lyre, 1888
Grand Corps Malade, Les voyages en train, 2006
Joëlle Brière, Une faim en soie, 1999
Frédéric Brown, Cauchemar en vert, 1961
Lydie Violet, Marie Desplechin, La vie sauve, 2005
Marie-Florence Ehret, L’ordinaire des jours, Revue Sapriphage n°27
Serge Doubrovsky, Le livre brisé, 1989
Boris Vian, Chansons, 1966
Frédéric Dard, Mesdames, vous aimez ça, 1994
 
Drague, jalousie, chagrins d'amour
Verlaine, Ô triste triste était mon âme, Romances sans paroles, 1873
Molière, Dom Juan II, 1665
Ovide, L’art d’aimer, 1 après JC
Guillaume Apollinaire, Le pont Mirabeau, Alcools, 1913
Marcel Pagnol, La Femme du boulanger, 1938
Pablo Neruda, Vingt poèmes d’amour, 1924
Philippe Meyer, Chagrin d’amour, Ça n’est pas pour me vanter, 1991
 
Amour charnel
Paul Eluard, Les Amoureuses, La vie immédiate, 1933
Philippe Besson, En l’absence des hommes, 2001
Albert Cohen, Belle du Seigneur, 1968
Georges Coulonges, La terre et le moulin, 1984
Albert Cohen, Belle du Seigneur, 1968
Frédéric Dard, Béru contre San Antonio, 1967.