Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Jules Naudet

Jules Naudet a participé à la 21ème Fête du Livre d'AUTUN le samedi 7 avril 2018 
 
 
 
 
D’origine autunoise, ancien élève de Sciences Po et de l’Institut national des langues et civilisations orientales, Jules NAUDET est docteur en sociologie. Il a conduit ses recherches postdoctorales au sein de l’Equipe de recherche sur les inégalités sociales (ERIS) du Centre Maurice Halbwachs, avant de rejoindre le Centre des Sciences Humaines, à New Delhi, où il était en charge de la division "Politique et société".
 Il est désormais chargé de recherche CNRS au Centre d’Etudes de l’Inde et de l’Asie du Sud, à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. Il est membre du comité de rédaction de la revue SAMA J(South Asia Multidisciplinary Academic Journal) et co-rédacteur en chef de LaVie des Idées. (en charge de la zone Asie du Sud). Il co-dirige également le séminaire « Sociologie des inégalités » en Inde. Ses travaux en cours portent sur les élites économiques et les inégalités en Inde.
 
 
  C’est un spécialiste de la question de la mobilité sociale. Il a écrit de nombreux articles académiques sur cette question, ainsi qu’un livre, Entrer dans l’élite. Il a pour cela interviewé 160 personnes ayant connu des trajectoires de très forte ascension sociale en France, en Inde et aux Etats-Unis. Cet ouvrage analyse la manière dont des personnes originaires de milieux modestes et ayant accédé aux positions les plus prestigieuses du secteur privé, de la haute fonction publique et de l’université, parviennent à s’ajuster à leur nouveau statut social. Réussissent-elles à se «convertir » à leur nouveau groupe ? Cherchent-elles à conserver des liens forts avec leur milieu d’origine ? Comment gèrent-elles la contradiction de cette double appartenance ? Pour mener à bien l’analyse de ce riche matériau empirique, Jules Naudet propose un renouvellement de la problématique de la mobilité sociale et des outils théoriques traditionnellement mobilisés par les chercheurs travaillant sur cette question.
 
 
Il s’est aussi intéressé de près à la question de la justification des inégalités et de l’ordre social établi par les élites, en dirigeant Justifier l’ordre social (avec Christophe Jaffrelot, PUF/La Vie des idées, 2013).

 Il est l’auteur de Grand patron, fils d’ouvrier (collection "Raconter la vie", Seuil, 2014) : Franck, fils d'ouvrier, est aujourd'hui un grand patron d'entreprise... Comment vit-il l'écart entre la classe sociale au sein de laquelle il a grandi et celle qui l'accueille aujourd'hui ? Charismatique et meneur d'hommes, il peut être un patron d'une extrême dureté. Franck a laissé le sociologue pénétrer dans son univers de travail et son intimité, mais n'a pas souhaité que son nom soit imprimé. Une leçon de sociologie passionnante qui se lit comme un petit roman !

Dans Ce que les riches pensent des pauvres (Seuil 2017), (avec Serge Paugam, Bruno Cousin et Camila Giorgetti) il nous livre une analyse de la pauvreté vue des beaux quartiers de Paris, Delhi et São Paulo. Les pauvres suscitent-ils aujourd'hui, chez les riches, une répulsion similaire à celle que le peuple inspirait aux bourgeois au XIXe siècle ? À partir d'entretiens approfondis, il montre que la quête d'entre-soi des habitants des ghettos dorés n'est pas seulement motivée par une recherche de prestige et de qualité de vie, mais également par des représentations des pauvres qui les incitent à s'en protéger. À travers les mécanismes du séparatisme social, ce sont les conditions de possibilité de la solidarité que cet essai explore.