Menu
Partenaires
A l'affiche

  Eve ou la folle tentation 


   Musée Rolin
du 23 juin au 15 octobre 2017
 

 

   Arts et livres en Ouche 

 
    30 septembre et 1er octobre 
Bligny-sur-ouche

 

Un soir, un livre 
  6 septembre 2017

 


 


 

 


Recherche

Ignacio Catalan

    Ignacio Catalan a participé à la 19ème Fête du Livre d'Autun 
Il est revenu pour  la 20 ème édition, les 8 et 9 avril 2017
sur le stand des éditions de l'Armançon
 
 
blog d'Ignacio Catalan : http://ignaciocatalan.canalblog.com/
 
Ignacio CATALAN a passé son enfance à Arnay-le-Duc, avec ses parents chassés de leur pays par la guerre d’Espagne, puis son adolescence à Beaune. Devenu cadre dans le secteur bancaire, ses occupations professionnelles le conduisent en différentes villes puis à la capitale. L’heure de la retraite arrivée, qu’il passe entre Paris, lieu de culture, et Voudenay, lieu de nature, il peut enfin vivre sa passion de l’écriture en ces deux lieux qu’il voit « parfaitement complémentaires.».

Ses points d’intérêt sont le Morvan, « la sculpture médiévale bourguignonne, l'art sous toutes ses formes dès lors qu'il émeut l’œil ou le cœur, la musique classique, et tous les domaines qu'un esprit curieux se plaît à explorer ».
Il est l’auteur de plusieurs romans, d’un récit autobiographique Luna, Lunera, des Contes de la jument Lina (histoires du pays d'Arnay et d'ailleurs), de Les tailleurs d'espérance, Prix de littérature du Morvan Henri-Perruchot 2008, de Petits métiers bien tranquilles, une présentation inattendue et humoristique des métiers d'autrefois. Habitué de la Fête du Livre, sur le stand des éditions de l’Armançon, il a présenté en 2013 son roman Dans la lumière d'Ysatis, dans lequel il s’interroge notamment sur le mystère des Vierges noires. En 2014, L'amour en fugue, et en 2015, Elle aimait les chats et moi, roman très personnel, pudique et émouvant.

 Son avant dernier  roman La Fuite nous fait voyager : brillant financier, une situation matérielle confortable, une épouse superbe issue de la haute bourgeoisie provinciale... Vraiment, Mathieu Monge, fils de cultivateur laborieux, est comblé. Une aventure qui aurait dû être sans conséquence vient rompre cette belle harmonie. Des bas-fonds parisiens à la trépidante Amsterdam, des terres australes où, neuf, il pense renaître, dans l'ambiance glauque des villes portuaires. Tout est réuni ici pour faire de Mathieu Monge un héros de roman picaresque de la fin du xxe siècle.

Il présente en 2017 Aline, fille du canal
Le véritable héros du roman d’Ignacio CATALAN Aline, fille du canal, est le canal de Bourgogne, dont il propose sur son blog une très belle photo : celle de la voûte du tunnel emprunté par le canal dans la région de Pouilly-en-Auxois ! « Une surprise parmi les beautés du canal de Bourgogne » (Voir ci-dessous)
En venant rendre visite à sa grand-mère, Paulin découvre un monde nouveau, celui de la batellerie, au lendemain de la Grande Boucherie. Un monde insoupçonné. Le canal et ses usagers, éclusiers, gardes de navigation, charretiers qu’on appelait canalous, toute une humanité, presque une communauté vivant par le canal et pour lui.
Et puis, apparaît Aline, marquant pour Paulin un tournant irrémédiable dans sa vie d’homme
 
Reconnu par le public et la critique dès sa trilogie romane Le Chant des pierres, Les Chemins de pierre et Les Trois Vies de Sluter, Ignacio Catalan dévoile une facette inconnue de son talent romanesque.
« Il est difficile d'affirmer qu'on ne met rien de soi dans ses livres dès lors qu'on les écrit avec un minimum de coeur et de sincérité. »
 
  

Journal de Saône-et-Loire (10 octobre 2008)