Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Gérard Chazal

Gérard Chazal a participé à la 19ème édition de la Fête du livre, les 2 et 3 avril 2016

Voir la vidéo

Photo UTB

Docteur en philosophie, Gérard Chazal est professeur émérite d’histoire et philosophie des sciences à l’université de Bourgogne. Il est engagé dans l'action associative, à l'Université pour Tous de Bourgogne et à Lire en Pays Autunois, dont il fut le président d'octobre 2007 à septembre 2010.

Sur son site http://gerard.chazal.pagesperso-orange.fr/index.htm, il définit ainsi son domaine de recherche, à la croisée de plusieurs disciplines : « Il y est question de philosophie des sciences, de neurosciences et d'informatique ». Gérard Chazal poursuit sa réflexion d'ouvrage en ouvrage - sa bibliographie compte aujourd'hui près d'une vingtaine de publications. Un cheminement qui lui est essentiel : « Peut-être qu’il ne suffit pas de dire que l’on sait peu de choses mais aller jusqu’à aimer cette ignorance qui est la promesse d’infinies découvertes, aimer la question plus que la réponse, la recherche plus que la découverte, la marche plus que le but. »

Plusieurs de ces livres traitent des liens entre l'homme et les machines qu'il a créées, depuis le Miroir automate publié en 1995 aux éditions Champ Vallon jusqu'à sa dernière parution, A quoi rêvent les machines ? (Éditions universitaires de Dijon, avril 2016), une réflexion sur l'imaginaire attaché aux machines, des premiers automates au cyborg. Dans ce livre il aborde également le traitement artistique de ces rêveries, de Marcel Duchamp à Fernand Léger, en passant par l'art numérique, Jean Tinguely et Nicolas Schöffer.

Dans Les femmes et la science (Editions Ellipse, 2006, réédité en poche en 2015) il part d'un constat : «  Les filles sont beaucoup moins nombreuses à s'engager dans des études scientifiques, les femmes moins nombreuses dans les carrières liées aux sciences. ». Pourtant il y a eu dans l'histoire de très grandes figures de femmes scientifiques trop souvent occultées, en astronomie, en mathématiques, en physique, en chimie, en biologie, en médecine... Ce livre leur rend justice.