Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
17 janvier 2018


  Ecouter lire 
   Le Carnaval des Z'animals 
14 janvier 2018

 

  Graines d'écrivains 2018
date limite : 31 janvier 2018 

 


Recherche

Elvire Maurouard

Elvire Maurouard était présente à la Fête du Livre d'Autun les 24-25 avril 2010, Espace Caraïbe.

 Écrivaine haïtienne née à Jérémie, Haïti, Elvire Maurouard est enseignante et docteur es Lettres,  détentrice d'un Master en Etudes diplomatiques. Elle est également Sociétaire à  la Société des Poètes français et médaillée d'or de l'Académie de Lutèce. Ses poèmes ont été traduits en une dizaine de langues, dont le finois et l'italien. Elle a présenté plusieurs conférences à l'étranger, notamment à la California State University (Long Beach).

    Journaliste aussi, Elvire Maurouard a publié une dizaine d'articles, en particulier dans Francophonie Actualités. Elles'intéresse également à l'oeuvre de Victor Hugo et a présenté les premiers travaux sur l'Haïtienne de Matisse.

 

Elle a publié en 2005 « Les beautés noires de Baudelaire », aux Editions Karthala, (Prix Louis Marin)
    Née sous le soleil sombre d'Haïti, elle tente de décrypter l'emprise des beautés noires sur la poésie de Baudelaire. On sait la passion du poète pour Jeanne Duval, la Vénus noire de Saint-Domingue*, dont « la démarche de reine » avait, aux yeux de Théodore de Banville, « quelque chose à la fois de divin et de bestial ».
    Elle écrit : « Je souhaitais présenter tout d'abord la femme noire comme un peronnage littéraire positif. Habituellement, elle est soit victime, soit un personnage éphémère ou du décor, soit elle n'existe que par le sexe. Baudelaire a été le premier à la faire exister dans la littérature, à lui donner une beauté profonde au-delà de la consommation sexuelle »
    Et encore : « Je suis partie de la beauté noire pour aller vers la beauté universelle, je parle des femmes, et des femmes noires, je voulais donner une autre dimension à sion à la femme noire en particulier et au noir en général».

 

       
   Elvire Maurouard sur la Fête du Livre en avril 2008.

Autres publicationsLa Femme noire dans le roman haïtienAlchimie des rêves (Prix présence des Arts au concours de lIle des Poèmes)  Contes des ïles savoureuses, Haïti, le pays hanté (2006, Editions l'Ibis rouge, médaille d'or de l'Académie de Lutèce), une analyse serrée des écrits haïtiens dans laquelle se manifeste une perception hallucinée et fascinante de son île natale.
Son dernier recueil de poèmes s'intitule Jusqu'au bout du vertige.
La première nouvelle d’Elvire Maurouard  Le Jardin de Baudelaire  a reçu en Sicile le Premier prix de l'Académie Internationale Il convivio.
Elle vient de publier son premier roman aux Editions du Cygne La Joconde noire.

     

*Je te donne ces vers afin que si mon nom
Aborde heureusement aux époques lointaines,
Et fait rêver un soir les cervelles humaines,
Vaisseau favorisé par un grand aquilon,
Ta mémoire, pareille aux fables incertaines,
Fatigue le lecteur ainsi qu'un tympanon.