Menu
Partenaires
A l'affiche

  Eve ou la folle tentation 


   Musée Rolin
du 23 juin au 15 octobre 2017
 

 

   Arts et livres en Ouche 

 
    30 septembre et 1er octobre 
Bligny-sur-ouche

 

Un soir, un livre 
  6 septembre 2017

 


 


 

 


Recherche

Christian Bobin

Pages extraites du magazine Mamie Pétille (décembre 2008) 
avec l'aimable autorisation de sa rédactrice, Virginie RONY

 
 
Christian Bobin est venu au théâtre d'Autun (71) le samedi 29 novembre 2008. 
La soirée "Christian Bobin et ses textes" était animée par Patricia Martin.


Christian Bobin est né au début des années 50, au Creusot. Après une licence de philosophie, il travaille, notamment à la bibliothèque d'Autun. L'écriture s'installe à peu près à cette époque-là. A 23 ou 24 ans. Non, Christian Bobin n'a pas toujours écrit (au feutre noir), il a d'abord observé puis il a lu.
Ses ouvrages, une cinquantaine, sont publiés depuis 1977. Le succès vient au début des années  90, avec "Une petite robe de fête" (Gallimard, 1991) et "Le Très Bas" (1992). Ce livre consacré à saint François d'Assise, obtient en 1993, le Prix des Deux Magots ainsi que le Grand Prix catholique de littérature.



La Gazette du Morvan (2 décembre 2008)

 



Extrait du manuscrit
Autoportrait au radiateur

   

En 1996, Christian Bobin publie "La plus que vive" à la mémoire de son amie, Ghislaine morte à 44 ans d'une rupture d'anévrisme (Gallimard). Suivront de nombreux livres dont "Autoportrait au radiateur" (Gallimard, 1997). "Ressusciter" (2001), est un ouvrage indispensable pour mesurer la valeur de la vie, la beauté de la terre, la fragilité humaine. "Louise Amour" (2004), "Prisonnier au berceau" (Mercure de France, 2005) dans lequel, texte poétique et photographies évoquent son enfance et rendent hommage à sa ville natale, Le Creusot. "La dame blanche" (Gallimard, 2007) fait le portrait de la grande poétesse américaine, Emily Dickinson.
Proche de la poésie, l'écriture chez Christian Bobin vient comme un échange continu "entre le dehors et le dedans, le public et l'intime".

   


La Gazette du Morvan (21 novembre 2008)  

 
Photos Laetitia Pernin
   

Samedi 29 novembre 2008, au théâtre d'Autun, la discussion entre Patricia Martin, journaliste sur France Inter et animatrice de la soirée, Christian Bobin et le public, la discussion donc a porté sur ses ouvrage bien sûr, mais l'auteur a également tenu à ce que soient "partagés" ceux de Lydie Dattas, auteure de "La chaste vie de Jean Genet" et de Jean-Marie Kerwich qui signe "L'évangile du gitan"
En plus des micros mis à la disposition du public après la lecture de ces textes par Christian Bobin, les questions ont aussi été posées par écrit, petits papiers déposés dans une corbeille à l'entrée du théâtre. En fin de soirée, l'auteur a dédicacé ses livres qu'il était possible de se procurer sur place.

 


Marie-Françoise Poilane et Ch. Bobin


Ch. Bobin et Henri Guibourt


Christian Bobin, Gérard Chazal, président LPA, et Patricia Martin

 

 

   

 

 
 
 

 Haut de page