Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Philippe Bouin

Philippe Bouin vient régulièrement à la Fête du Livre d'Autun et

il a participé à la 17e, les 12 et 13 avril 2014.

 
Laissons Philippe BOUIN se présenter : « Je suis né il n’y a pas si longtemps que cela – à la vérité, je n’ai pas vu passer le temps – à Ixelles, Belgique, de parents français. Je suis donc Français, et non Belge comme d’aucuns persistent à le webocopier. Après une longue carrière dans les hautes technologies, j’ai troqué ma cravate de cadre’sup pour un stylo-plume. Ce changement de statut m’a permis de m’établir aux confins de la Bourgogne et du Beaujolais où je vis avec ma femme, mes enfants et mon chien. En 2000, mes deux premiers romans parus chez Viviane Hamy, toujours réédités, ont reçu de nombreux prix : prix Océanes, prix Métiers et Culture, sélection officielle de la République d’Arménie, etc. Merci à sœur Blandine et Dieudonné Danglet, les héros de ces opus, qui m’ont permis de poursuivre l’aventure. Depuis, j’ai publié 17 autres romans, principalement policiers, dont Comptine en plomb, prix Polar Cognac 2008 et Pars et ne dis rien (Archipel/Archipoche) ».
Son dernier roman, Le Vignoble du Diable (Presses de la Cité – Terres de France) est une enquête pleine d'humour et de saveur menée par un ancien juge d'instruction reconverti en viticulteur : Stupeur et dégrisement à Saint-Vincent-des-Vignes, village niché au cœur du Beaujolais. On a découvert le cadavre d'un homme égorgé au sommet du mont Brouilly avec autour de lui des objets de rituel satanique fichés en terre. Le maire ne fêtera donc pas le premier jus tiré des cuves. D'autant que nombre de rumeurs pimentent l'affaire et comme disent les Vincenvignoblois : « La malédiction était sur lui. Joseph n'aurait jamais dû acheter le Vignoble du Diable... »
 
 
 
Philippe Bouin et son fils