Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Olivier Bruand

 A l’initiative de la Mairie d’Autun, des Éditions Universitaires de Dijon et de l’association Lire en Pays Autunois

Monsieur Olivier Bruand, professeur d’histoire à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand présentera son ouvrage :
« Les origines de la société féodale : l’exemple de l’Autunois »

SAMEDI 12 DECEMBRE 2009 – 14h. 30

SALON D’HONNEUR DE L’HOTEL DE VILLE D’AUTUN

L'Autunois, pourtant doté d’un riche ensemble de chartes entre la fin du IXe et le milieu du XIe siècle n’a jamais été étudié pour lui-même. C’est la petite province, ou plutôt le pagus comme on l’appelle à l’époque, qui est l’objet de cet ouvrage. L’auteur retrace les traits dominants de ce monde post carolingien qui s’éloigne à regret du beau temps de Charlemagne.

 On y rencontre différentes élites, avec une noblesse régionale au champ d’action dépassant largement l’Autunois ; viennent ensuite les seigneurs locaux, souvent des chevaliers, qui assurent l’encadrement réel. On est loin ici de l’anarchie endémique ou de la promotion soudaine, même si cette stabilité globale n’empêche nullement les luttes pour assurer ou améliorer sa position. En dessous des élites, ministériaux et paysans demeurent dans l’ombre. L’Autunois est un monde villageois, seigneurial et paysan qui ne connaît pas de ruptures brutales sur la période. C’est un monde de la stabilité sociale et la mobilité foncière, de la négociation parfois musclée entre les élites.

 Cette très belle peinture de l’Autunois, un peu oublié après les fastes d’Augustodunum, permet de mieux comprendre les paysages d’aujourd’hui que nous habitons.

 Olivier Bruand, agrégé d’histoire, a enseigné à l’université du Maine et est actuellement professeur à l’université Blaise-Pascal Clermont-Ferrand II. Après des premiers travaux consacrés aux échanges aux temps carolingiens, il s’intéresse actuellement aux pouvoirs locaux entre le VIIe et le XIe siècle.