Menu
Partenaires
A l'affiche

  Eve ou la folle tentation 


   Musée Rolin
du 23 juin au 15 octobre 2017
 

 

   Arts et livres en Ouche 

 
    30 septembre et 1er octobre 
Bligny-sur-ouche

 

Un soir, un livre 
  6 septembre 2017

 


 


 

 


Recherche

Bernard Lecomte

    Bernard Lecomte a participé à la 12è Fête du Livre d'Autun, les 18 et 19 avril 2009.
 Il est revenu en 2010, les 24-25 avril.
 
Il a présenté « Pourquoi le pape a mauvaise presse », publié en octobre 2009, aux éditions Desclée de Brouwer. Après sa biographie de « Jean-Paul II » (Gallimard 2003), il  a présenté à Autun, en 2006, « Benoît XVI, le dernier pape européen » (Perrin). En 2007, il présentait « Blog à part » (Editions de Bourgogne) ainsi que « J'ai senti battre le coeur du monde » (Fayard), conversation avec le cardinal Roger Etchegaray. Le 29 janvier 2009, publication aux éditions Perrin de l'ouvrage « Les secrets du Vatican ».
Journaliste, chef du service étranger à La Croix, grand reporter à L’Express et rédacteur en chef du Figaro magazine, Bernard Lecomte est le fondateur des Editions de Bourgogne. Il vit dans cette région depuis près de 20 ans et se consacre à l'écriture et à l'édition. 
 
« Pourquoi le pape a mauvaise presse » (Desclée de Brouwer) : Pourquoi le pape, chef spirituel d’un milliard de croyants, est-il si mal traité par les médias ? Pourquoi Benoît XVI est-il aussi impopulaire dans le pays qui fut naguère la "fille aînée de l’Eglise" ? Est-ce le fait de son manque de charisme, comparé à son prédécesseur ? Ou de ses récentes fautes de communication – discours de Ratisbonne, affaire Williamson, drame de Recife, condamnation du préservatif ? Au-delà de sa personne, est-ce le signe que le Vatican n’a pas su s’adapter aux exigences des médias d’aujourd’hui ? Ou que l’Eglise, par méfiance ou par principe, refuse délibérément de jouer le jeu de la communication moderne ? Est-ce, enfin, l’évolution des médias qui les conduit à ignorer peu à peu la nuance, la complexité, la pensée, la mémoire ? Ou bien est-ce l’effet de la sécularisation, de l’inculture religieuse, de l’anticléricalisme, du "politiquement correct" ou de l’individualisme ?
Ancien journaliste à La Croix et à L’Express, ex-rédacteur en chef de la revue Médiaspouvoirs, Bernard Lecomte est un des meilleurs connaisseurs de la papauté contemporaine. Sa biographie de Jean-Paul II, notamment, fait autorité. Stimulé par les questions de l’éditeur Marc Leboucher, il analyse, sans concessions, les rapports qui opposent le pape et les médias. C’est-à-dire l’Eglise et le monde.
 


La Gazette du Morvan (21 avril 2009)


Bernard Lecomte lors de la Fête du Livre d'Autun en 2009

 

« Les secrets du Vatican » (Perrin) : Le siège de l'Eglise catholique est un cas unique au monde : plus il cultive le secret, plus il attire la curiosité, les légendes et les rumeurs. Au terme de deux ans d'enquête dans les couloirs du Vatican, notamment auprès d'éminences qui ont bien voulu - sous le sceau du secret bien sûr - lui livrer une mine d'informations et d'anecdotes, Bernard Lecomte expose et dévoile quelques-uns des mystères du Vatican, depuis l'apparition du rival communiste en 1917 jusqu'à l'éléction du dernier pape, Benoît XVI. Dans ce livre, on croise des émissaires qui intriguent chez Staline ou Franco comme au fin fond de la Suisse ; on y parle de morts insolites, de négociations diplomatiques sous le manteau, de rapports de force aussi bien dans l'Eglise qu'avec le IIIe Reich ou l'URSS - et l'on vérifiera que la fameuse formule de Staline "Le pape, combien de divisions ?" était une belle sottise tant le Vatican sait utiliser des armes secrètes. Bernard Lecomte, ancien journaliste à La Croix, à L'Express et au Figaro Magazine, est un spécialiste consacré des questions religieuses. Sa biographie de Jean-Paul II, notamment, est devenue un classique.
Le Vatican. Les mystères, les musées, les finances, les caves, les fumées du Vatican. Voilà un des endroits les plus fascinants de la planète. Non pas que les secrets qu'il renferme soient tous fermés à double tour, ou qu'ils fassent peser quelque menace sur l'ordre de la planète. Mais le siège de l'Eglise catholique est un cas unique au monde : il ne s'est jamais plié aux règles médiatiques. On n'y enquête pas comme à la Maison Blanche ou même au Kremlin... Ce livre expose et dévoile les principaux mystères de l'histoire du Vatican depuis un siècle, depuis l'apparition du grand rival du christianisme, le communisme, jusqu'à l'élection du dernier pape, Joseph Ratzinger. Il apporte des réponses, parfois inattendues, aux principales questions que chacun se pose : pourquoi est-ce Mussolini qui fonda la Cité du Vatican ? Quels furent, en vérité, les «silences» de Pie XII face au nazisme ? Pourquoi l'Eglise a-t-elle sabordé l'expérience des prêtres ouvriers ? En quoi le concile Vatican II a-t-il frôlé la catastrophe ? L'affaire Lefebvre fut-elle vraiment un schisme ? De quoi est mort exactement Jean-Paul Ier ? Qui a voulu assassiner Jean-Paul II ? Comment l'Opus Dei a été réhabilitée ? Quel était le «troisième secret» de Fatima ? Comment a été élu le pape Benoît XVI ? Sur la plupart de ces sujets, beaucoup a déjà été écrit. Mais sur chacun d'entre eux, il reste des ombres, des interrogations, des tabous, qui méritaient qu'on mène à nouveau l'enquête...

L'auteur : diplômé de Langues et Sciences Po, Bernard Lecomte a été journaliste pendant vingt-cinq ans : de 1977 à 2001, il fut chef du service étranger à La Croix, grand reporter à L’Express, puis rédacteur en chef du Figaro Magazine. Spécialiste de l’Europe de l’Est, il a couvert, en direct, tous les épisodes de la fin du communisme. Il a été pendant dix ans président de l’Association des Journalistes France-Russie. Après la chute du Mur de Berlin, il a publié successivement L’Après-communisme (Robert Laffont, 1990), avec le directeur du Monde Jacques Lesourne, puis La Vérité l’emportera toujours sur le mensonge sur le rôle du pape Jean-Paul II dans la chute du communisme (Lattès, 1991) : vendu à 20.000 exemplaires et traduit en cinq langues, à nouveau publié en 2007, chez CLD, sous le titre Le Pape qui fit chuter Lénine. Il a aussi publié Le Bunker (Lattès, 1994) sur les coulisses des relations France-URSS, un Dictionnaire politique du XXème siècle (Le Pré aux Clercs, 2000), une Histoire illustrée de la Droite française (Le Pré-aux-Clercs, 2002), ainsi que deux romans : Nadia (Ed du Rocher, 1994), et Revue de presse (Lattès, 1997), et un essai : Paris n’est pas la France (Lattès, 2005).
Sa biographie de
Jean-Paul II (Gallimard, 2003) a été vendue à plus de 45.000 exemplaires. Elle a reçu le Prix 2004 des Libraires religieux et, en Pologne, le Feniks 2007 des éditeurs religieux. L’auteur a également publié une biographie de Benoît XVI, le dernier pape européen (Perrin, 2005), et accompagné le cardinal Roger Etchegaray dans la rédaction de ses mémoires J’ai senti battre le cœur du monde (Fayard, 2007).
Résidant en Bourgogne, Bernard Lecomte est conseiller municipal de son village de Saint-Denis-sur-Ouanne (Yonne). De 2001 à 2004, il a travaillé comme directeur de la communication au Conseil régional de Bourgogne. Depuis 2005, il dirige les
Editions de Bourgogne. Il préside Le Club des Ecrivains de Bourgogne. Il est consultant de RTL pour les affaires religieuses. 

 


Bernard Lecomte à la Fête du Livre d'Autun en 2009