Menu
Partenaires
A l'affiche

Un soir, un livre 
  25 juin 2018

 

  Monsieur Le Blanc
était une femme
 
   Conférence
de Gérard CHAZAL
 
Lecture par Ecouter-Lire



  Moulin de Chazeu 
  Jeudi 24 mai - 20h30 


   Festival  du théâtre amateur   

Théâtre d'autun - 6€
Du 25 mai au 3 juin
Voir agenda Sortir à Autun

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Philippe Durouchoux

Philippe Durouchoux était présent à la Fête du Livre d'Autun les 24-25 avril 2010.

 

 Avant l’immobilisation du front, à l’automne 1914, apparaissent les premiers journaux de tranchées. Rédigés par des combattants pour leurs frères d’armes, ces journaux ont pour vocation de faire oublier ses misères à la troupe. Parmi les très nombreuses publications qui vont accompagner le combattant de première ligne, « Le Mouchoir » se distingue par le nombre de numéros publiés et la qualité de ses dessins. Fondé le 14 novembre 1915, il reçoit le nom d’un lieu-dit du Bois-le-Prêtre, pour la conquête duquel la 73ème Division d'Infanterie livre des combats acharnés.

« Le Mouchoir » est l’organe de cette unité qui prend part ensuite à la bataille de Verdun, et à celle de la Marne, en 1918. La plupart des fondateurs du journal ne survivent pas à la guerre. L’artiste peintre Joseph Lesage, qui dessina toutes les couvertures de la publication, meurt pour la France quinze jours avant l’armistice. Entre censure et propagande, avec l’humour naïf, puis accusateur qui le caractérise, les soixante-deux numéros du Mouchoir constituent un témoignage exceptionnel sur le soldat des tranchées, sur son état d’esprit et sur l’évolution de sa perception de ses épreuves.

L’ouvrage de Philippe Durouchoux rassemble les dessins et des extraits de lettres de son grand-père Joseph Lesage à ses parents, ainsi qu’un aperçu de l’analyse anthropologique qui situe « Le Mouchoir » dans le contexte historique et humain qui a présidé à sa publication.