Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
17 janvier 2018


  Ecouter lire 
   Le Carnaval des Z'animals 
14 janvier 2018

 

  Graines d'écrivains 2018
date limite : 31 janvier 2018 

 


Recherche

Gérard Fesch

Gérard Fesch était présent à la Fête du Livre d'Autun, les 24-25 avril 2010.

« Mon enfance guillotinée » (L'Archipel, septembre 2009) : c’est l’histoire d’un homme sans nom. Troniou, celui de sa mère qui l’abandonne à 15 jours, est transformé en Droniou par la Ddass quand l’abandon devient définitif. Son père, qui l’avait reconnu dans une lettre écrite à la veille de son exécution, est célèbre : Jacques Fesch, condamné à mort pour avoir tué un policier, a écrit en prison des lettres, un journal, qui témoignent d’une profonde conversion spirituelle. Son fils inconnu trouve un accueil aimant chez « Marie », une nourrice morvandelle de Saint-Léger-sous-Beuvray, pendant sa petite enfance. Il réalise son rêve de gosse et fait une belle carrière de trompettiste. A l’issue d’une enquête obstinée, Gérard Fesch retrouve à 40 ans sa mère, qui refuse de lui parler, d’autres membres de sa famille, et, au terme de dix années de procédure, son vrai nom.

 

L'écriture de « Mon enfance guillotinée » est issue d'une collaboration entre Gérard Fesch et Serge Filippini. Philosophe de formation, Serge Filippini est né en 1950 dans une famille d'origine italienne et espagnole. Il est l'auteur d'une dizaine d'œuvres de fiction dont « L'Homme incendié » (Phébus, 1990) et « Haut Mal » (Phébus, 1993) qui connurent un vif succès.