Menu
Partenaires
A l'affiche

  Eve ou la folle tentation 


   Musée Rolin
du 23 juin au 15 octobre 2017
 

 

   Arts et livres en Ouche 

 
    30 septembre et 1er octobre 
Bligny-sur-ouche

 

Un soir, un livre 
  6 septembre 2017

 


 


 

 


Recherche

Michel Rederon

 Michel Rederon a participé à la 19ème Fête du Livre d'Autun,en 2016.

Il était déjà venu en 2015, pour la 18ème.

Il est revenu pour la 20 ème édition, les 8 et 9 avril 2017

sur le stand des éditions de l'Armançon

        

Né à Avallon dans l'Yonne, aujourd'hui installé à Nîmes, Michel Rederon se consacre à l'écriture, oscillant entre le roman et la nouvelle, genre littéraire avec lequel il s’est fait connaître et a obtenu de nombreuses distinctions. Ses publications, toutes aux éditions de l'Armançon, sont nombreuses. On peut citer : Leçons de campagne, histoires et récits du pays de Bourgogne (1999), D’Eau de Sable et de Vent (2003), Nous regarderons passer les éléphants (2005 - Prix Bourgogne de Littérature), Une vie disparue (2012)...  Et Barbara chantait... (L'Armançon, 2014) Des adolescents qui écoutent avec passion les chansons de Barbara, un nouveau venu, Yann, qui vient bouleverser leur harmonie, le drame, et vingt ans plus tard, une lettre qui réveille le passé... On retrouve dans ce roman des thèmes chers à l'auteur : le secret, la culpabilité, la quête de soi...

Michel Rederon a sorti deux nouveaux ouvrages en février 2017 (toujours aux ed. de l’Armançon) : un recueil de nouvelles, Grève surprise et autres bonnes nouvelles, et un roman, La douzième carte. On y retrouve des personnages rencontrés dans un précédent roman Je te poste cette carte de Marseille.  La douzième carte  retrace deux destins, celui de Marcello, qui en pleine guerre d’Indochine  tente de refaire sa vie et celui de Luc, qui, soixante ans plus tard, tente de découvrir l’identité de son grand-père pour trouver un sens à sa vie. Deux histoires parallèles qui se déroulent à plus de cinquante ans d’écart, qui se croisent et se répondent au fil d’informations découvertes dans les bribes d’une correspondance en partie perdue.
Son précédent roman Et Barbara chantait, a obtenu le 1er prix du roman 2016 à Villefranche-sur-Saône.

La mémoire, l’oubli, le mensonge, la recherche d’identité sont les thèmes de ce roman.

   C’est la fin de l’été, il pleut. Un homme se retrouve sur une aire d’autoroute. Il ne sait plus qui il est, il est victime de ce que la médecine nomme une amnésie psychogène. Il sait lire, compter mais il a perdu tous ses souvenirs autobiographiques. Il ne connaît plus son nom, son lieu de naissance, n’a aucun souvenir ni de ses parents, ni de son enfance.

Patiemment, pendant près de vingt ans, il va se reconstruire  une vie, une nouvelle identité, s’inventer un passé  et tenter d’oublier cette lancinante question qui hante ses nuits : Qui est-t-il vraiment ?  Il interroge sa mémoire, mais en vain, son mystérieux passé reste enfoui au plus profond de lui-même.

Et puis un jour, dans un jardin public, il croise une inconnue dont le visage lui semble familier, une jeune femme qui pourrait appartenir  à ce passé oublié…Et sa vie va basculer… 

   
  site de Michel Rederon : http://michelrederon.canalblog.com
 

Dans le regard de l'autre : Aux obsèques de sa grand-mère, lorsque Julia découvre incidemment qu’elle est juive, elle n’en mesure pas immédiatement toutes les conséquences. Cette révélation va la pousser à se rapprocher de sa mère qui vit en Californie, hantée par de douloureux souvenirs. Pas à pas, elle va l’inciter à se confier et tenter de l’aider à faire face à un passé auquel Julia va se trouver brusquement mêlée. 
Pourquoi sa mère s’est-elle convertie au judaïsme ? Qui est cet homme qui veut lui acheter l’étrange tableau dont elle vient d’hériter de ses grands-parents ? En quoi la visite d’une exposition Kisling à Beaubourg peut-elle l’aider à comprendre le mal mystérieux dont souffre sa mère ? Comment assumer cette judéité à laquelle elle n’était pas préparée, qui bouleverse sa vie amoureuse et modifie ses rapports aux autres ?
Passions, préjugés, traumatismes de l’enfance enfouis dans l’inconscient, troubles du comportement et vulnérabilité face au regard de l’autre, tissent la toile de ce nouveau roman.