Menu
Partenaires
A l'affiche

  Eve ou la folle tentation 


   Musée Rolin
du 23 juin au 15 octobre 2017
 

 

   Arts et livres en Ouche 

 
    30 septembre et 1er octobre 
Bligny-sur-ouche

 

Un soir, un livre 
  6 septembre 2017

 


 


 

 


Recherche

Frédérique Molay

Fredérique Molay a participé à la Fête du Livre des 14 et 15 avril 2013 et 2012.


 

Frédérique MOLAY, auteure chalonnaise, après une carrière vouée au service public, à l’Assemblée Nationale puis au sein de collectivités locales, se consacre désormais à sa passion : l’écriture de romans policiers. Son premier polar paru chez Fayard, La septième femme, a reçu le Prix du Quai des Orfèvres 2007 – succès d’estime (le roman a été classé parmi « Les meilleurs romans 2007 » par le magazine Lire) et succès public (La 7e femme compte de nombreuses traductions étrangères et une parution aux États-Unis en octobre 2012) – Frédérique MOLAY a redonné vie à son héros, Nico Sirsky, chef de la célèbre brigade criminelle de Paris, dans Dent pour dent (dont un chapitre se déroule à Chalon) puis Déjeuner sous l'herbe. Ce troisième opus a été placé dans les 10 polars de l’été par la presse nationale. Frédérique MOLAY nous plonge à un train d’enfer dans l’univers de la PJ, de la médecine légale et de l’art contemporain, sur les traces d’un tueur épris de vengeance. Un suspense haletant.
On lui doit aussi Tueur d’innocence, aux Editions de l’Armançon, et Bienvenue à Murderland, chez Albin Michel (2007). 

         

Elle déclare : « partir d’une réalité humaine dans ce qu’elle a de plus noire, rentrer dans des milieux réels et puis bâtir une intrique romanesque » pour susciter des émotions fortes chez le lecteur. Elle nourrit chaque histoire de rencontres et de faits divers lus ou entendus, mais dit : « on porte d’abord le polar en soi ». L’intrigue doit être rigoureuse, chaque détail technique doit être exact, chaque indice doit avoir une conséquence dans l’histoire... Ecrire et réfléchir à de nouvelles histoires nécessite un travail régulier, mais entre deux intrigues, elle rencontre volontiers son public. A l’automne 2011, elle a été la marraine du Prix Polar en vignes, créé par Le Bien Public.

Le roman "La 7ème femme " a été traduit aux Etats Unis à la fin de l'année 2012 ; c'était la 8ème traduction.