Menu
Partenaires
A l'affiche

  Eve ou la folle tentation 


   Musée Rolin
du 23 juin au 15 octobre 2017
 

 

   Arts et livres en Ouche 

 
    30 septembre et 1er octobre 
Bligny-sur-ouche

 

Un soir, un livre 
  6 septembre 2017

 


 


 

 


Recherche

Laurent Cachard

Laurent Cachard a participé à la Fête du Livre, les 14 et 15 avril 2012.

 Laurent CACHARD, né en 1968, vit et travaille à Lyon. Il est déjà auteur de trois romans publiés aux Editions Raison et Passions

- Tébessa 1956 (sélection Lettres Frontières 2009). Dans ce roman l’auteur met en scène un jeune appelé en Algérie, Gérard, tombé dans une embuscade. Dans un monologue intérieur d’une grande tension, Gérard reconstruit sa vie au milieu d’une guerre dont le sens lui échappe.

- La partie de cache-cache (2010) Sélection des 10èmes Rencontres du 2ème titre aux côtés de Carole Martinez. Roman dans lequel trois enfants sont aux prises avec leur mémoires familiales, trois monologues qui se croisent. On y retrouve plus affinés, la sobriété et la précision qui font toute la force du style de l’auteur.

- Le poignet d’Alain Larrouquis (octobre 2011) met en scène un jeune adulte qui ne trouvera sa pleine autonomie que lorsqu’il aura dépassé ses fantasmes d’adolescent. C’est une plongée dans l’histoire tragique du défilé de Somosiera où se sont déroulées deux batailles sanglantes qui va lui permettre ce dépassement.

Ces trois romans qui privilégient la thématique mémorielle font de Laurent CACHARD un excellent s’incluent idéalement dans le thème de la 1ème Fête du Livre « Mémoire, mémoires ».

"Mon deuxième roman, la partie de cache-cache, vient d'être sélectionné pour les "Rencontres du 2ème titre", aux côtés de Carole Martinez, que je retrouverai à Annecy pour "Trois romans en questions", avec le Poignet d'Alain Larrouquis. Depuis que j'existe en tant qu'auteur, ce sont les sélections et les rencontres avec les lecteurs qui me déterminent: mon tour franco-suisse avec Lettres-Frontière pour Tébessa, 1956 restera pour moi inoubliable. J'anticipe peut-être la nôtre, mais elle m'intéresse.

"