Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  4 septembre 2018


 

  Dégustation littéraire 
  Mercredi 4 juillet 19h30
   Cellier de Benoît Laly 


 Avec le groupe Ecouter Lire 
  PRESENTATION



    Biennale d'art 
    contemporain 

Du 7 juillet au 26 août 
  Dossier de presse 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Laurent Jouannaud

Laurent Jouanneaud a participé à la 16e Fête du livre des 6 et 7 avril 2013

Avant d’écrire de la fiction, il avait commencé par lire, par rencontrer de grands textes – de Rimbaud à Yourcenar, en passant par Céline ou Proust. D’où un premier livre, Toxiques. Quand les livres font mal (PUF, 2003). « Ces livres ont perturbé mon organisme », disait Laurent JOUANNAUD. En 2003 toujours, il lançait son premier roman, Manuelle Iskaré, suivi en 2005 d’un autre, La condition sexuelle. Notes d’un psychothérapeute (tous deux aux PUF).

Chaque roman est une expérimentation, un exercice d’équilibre entre pastiche et voix propre. Il revient avec un livre qui est une nouvelle gageure: Kafka, suite (Pascal Galodé, 2012).
 L’auteur de cette vraie-fausse biographie imagine que Franz Kafka n’est pas mort en 1924 : il nous raconte donc « la suite ». Il le fait avec beaucoup de finesse littéraire et psychologique. Le lecteur est surpris, mais convaincu. Oui, c’est peut-être bien cette existence-là que notre célèbre M. K. aurait pu continuer de mener – une existence modeste, obscure même, un peu décalée, plus banale que tragique.