Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  4 septembre 2018


 

  Dégustation littéraire 
  Mercredi 4 juillet 19h30
   Cellier de Benoît Laly 


 Avec le groupe Ecouter Lire 
  PRESENTATION



    Biennale d'art 
    contemporain 

Du 7 juillet au 26 août 
  Dossier de presse 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Jérôme Jeangirard

Jérôme Jeangirard a participé à la 18ème Fête du Livre à Autun
(11 et 12 avril 2015) avec Geneviève Lapalus.  
 
    
Jérôme Jeangirard (Franc-comtois et Franco-suisse) - mots et illustrations :

Démarche artistique : est-ce le hasard s'il a fréquenté le lycée Georges-Colomb de Lure, lieu de naissance de Christophe, précurseur de la BD en France ?
Plus d'un siècle après lui, il reprend avec sa co-auteure Geneviève Lapalus le flambeau de l'imagerie comtoise pour faire renaître des cendres le lutin local, le foultot.
Par le medium du livre pour enfants, il souhaite transmettre les valeurs universelles et l'enchantement qui manquent cruellement aujourd'hui. À partir du Tome 3, « Berthe la sorcière et le foultot », il fait connaître une partie du patrimoine comtois au travers de l'idiome Shakespearien.

Au Moyen-Âge, dans une forêt dense de la Comté, habitait un petit garçon nommé Sévrin Le Hardi, le garçon le plus courageux de son hameau. Avec Rosemonde, sa maman, il vivait une vie paisible de fermier.

Cette histoire raconte la rencontre extraordinaire de Sevrin avec un être magique appartenant au peuple de la forêt, le foultot...

Avant l’An Mil, dans une forêt de la Comté - notre Franche-Comté actuelle - habite un petit garçon nommé Sévrin. Il connaît maintenant le foultot Gobert.

Les foultots sont des êtres magiques, vivant dans la forêt.

Avec l’aide de son ami, Sévrin va lutter pour échapper à la méchanceté de Tue-vilain et Chasse-gueux, les deux gens d’armes du cruel petit roi local.

Avant l’An Mil, dans une forêt de la Comté - notre Franche-Comté actuelle - habite un foultot (c’est-à-dire un lutin) nommé Gobert. Depuis des siècles, il demeure à l’abri des regards sous son chêne séculaire.

Il vit des jours heureux lorsque un matin une jeune sorcière veut lui dérober à tout prix le Grand Grimoire des Foultots : le livre des secrets dont il est le seul et unique gardien.