Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

André Bercoff

André Bercoff a participé à la 18e Fête du Livre d'Autun, les 11 et 12 avril 2015, avec l'académie Alphonse-Allais.
 
 

Journaliste, écrivain, essayiste, directeur littéraire... les talents d'André Bercoff sont multiples ! Sa carrière de journaliste a démarré au Liban – son pays d'origine - au début des années soixante. Comme grand reporter, éditorialiste, rédacteur en chef ou directeur de la rédaction, il a collaboré à différents titres de la presse nationale, Jeune Afrique, L'Express, Le Monde, Libération, Le Nouvel Observateur, Globe, Playboy, Lui, L'Événement du jeudi ou France-Soir... Désormais journaliste indépendant, il intervient régulièrement sur BFM TV, Radio Classique et LCI.

Son action de pamphlétaire parfois controversée commence avec son premier livre L'autre France en 1975, suivi de nombreux autres essais, dans lesquels il n'hésite pas à fustiger les travers de notre société et de la classe politique, de gauche ou de droite, selon les périodes... Il le fait sans concession et toujours au nom de la liberté d'expression. Il publie parfois sous un pseudonyme : Philippe de Commines, Philippe Mura, Catherine Médicis ou Caton. Bercoff est aussi un grand voyageur et il publie en 1999 Mémoires de palaces. Un tour du monde des hôtels mythiques (M. Lafon).

Parmi ses dernières publications on peut citer : D’une lâcheté française et des moyens d’y remédier (Flammarion juin 2003) ; Retour au pays natal (Gallimard 2007), Précis de décomposition française (Albin Michel 2008), La chasse au Sarko (Le Rocher 2011). Ses deux derniers livres ont été publiés chez First éditions : Moi Président (2013) ; Bernard Tapie, Marine Le Pen, la France et moi (2014) que l'auteur présente ainsi : « La question n'est plus de savoir si la France va imploser : mais comment et quand cette désagrégation s'imposera. A moins que... »