Menu
Partenaires
A l'affiche

  Un soir, un livre 
  14 novembre 2018

 

 

Apollinaire
Le mal-aimé

  LECTURE  ET MUSIQUE
  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  15 novembre - 20h30 

  Exposition 
  Texte et textile 
  Au fil des mots 

  Bibliothèque Bussy-Rabutin 
  Du 16 octobre au 17 novembre 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Recherche

Gérard Noiriel

Gérard Noiriel a participé à la 19ème Fête du Livre d'Autun (les 2 et 3 avril).

                            
La véritable histoire d'un homme sans nom, Bayard 2016 

  Chocolat. La véritable histoire d’un homme sans nom, aux éditions Bayard (2016).  Ce livre raconte l’incroyable destin d’un jeune esclave cubain, vendu à un marchand espagnol, puis engagé comme domestique par un clown anglais. Il arrive à Paris en 1886 et s’impose rapidement comme mime, danseur et comédien. Avec son compère Foottit, ils inventent la comédie clownesque et deviennent des stars de la Belle Epoque, avant de sombrer dans l’oubli.

Pendant six ans, Gérard Noiriel a mené l’enquête de La Havane à Paris en passant par Bilbao, pour retrouver les traces de cet artiste sans nom et pour tenter de comprendre pourquoi nous l’avons oublié. Il découvre des archives inédites, rencontre des descendants, recueille des témoignages : le clown Chocolat sort peu à peu de sa nuit. Commence alors le combat pour réhabiliter sa mémoire. Combat difficile, qui suscite d’abord le scepticisme et l’indifférence, jusqu’au jour où le cinéma s’empare de ce personnage hors du commun pour lui rendre la popularité qu’il n’aurait jamais dû perdre. 
Noiriel décrit la vie familiale de Rafael avec sa femme, Marie, née en Normandie - qui se faisait appeler madame Chocolat -, et leurs enfants, Eugène et Suzanne. Il décrit sa vie professionnelle, au milieu de ses collègues - amis ou rivaux - du cirque. En particulier l’Anglais George Foottit, avec qui il a très longtemps joué en duo. On découvre que l’expression «être chocolat» pour dire «être privé d’une chose sur laquelle on comptait» vient de leurs numéros. Et surtout, cet historien qui a beaucoup travaillé sur la classe ouvrière et l’immigration montre comment Rafael s’est battu pour échapper au stéréotype du Noir martyrisé par les Blancs. Quand on regarde les films de ses spectacles, on voit qu’il a réussi. A un moment, Noiriel s’adresse directement à Rafael : «Tu t’es toujours battu, tu as été l’acteur de ta vie, c’est pour ça que tu es mon héros préféré.» (clown-chocolat.com)

Gérard Noiriel, né en 1950, est agrégé d’histoire, docteur ès lettres. Membre de l’Institute for Advanced Study de Princeton, où il a passé un an (1995-1996), il a enseigné dans le secondaire puis à l’Ecole Normale Supérieure de Paris. Il est actuellement directeur d’études à l’EHESS. Spécialiste d’histoire sociale, il a consacré une grande partie de ses recherches à l’histoire de l’immigration, de l’antisémitisme et du racisme.
Biographie de Gérard Noiriel sur le site clown-chocolat.com , site dédié à la mémoire du clown Chocolat.