Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
17 janvier 2018


  Ecouter lire 
   Le Carnaval des Z'animals 
14 janvier 2018

 

  Graines d'écrivains 2018
date limite : 31 janvier 2018 

 


Recherche

La presse en parle 98 et 99

Fête du livre d'Autun 1999 - 2e édition

   

   Steven Dos Santos (Autun) : "Je trouve ce Salon très bien. On peut discuter avec les auteurs. C'est à l'école qu'on a su qu'une Fête du Livre était organisée. D'ailleurs, j'ai participé avec mon copain Maxime au concours des Prix littéraires. J'adore en particulier les livres policiers et les fantastiques. Je me suis fixé un budget de 60 francs environ pour acheter des livres. J'en ai dépensé la moitié aujourd'hui en achetant "Pages blanches et magie noire" de Christophe Lambert. L'auteur a été sympa puisqu'il m'a dédicassé le livre et fait un petit dessin qui représente un chien qui attaque un garçon."

Jacques Saunay (Château-Chinon) : "C'est une bonne chose de réunir en un même lieu la littérature régionale. Je suis venu ici pour compléter ma bibliothèque dans ce domaine. J'ai entre 200 et 300 livres sinon, au total, j'en ai plus de 1000. La partie historique de ce salon est tout à fait passionnante et j'ai découvert en plus de nouveaux auteurs que je ne connaissais pas. Sinon, j'ai acheté un livre sur la cuisine bourguignonne pour ma femme, deux livres cadeaux pour mes enfants, "Francis" d'Odette Vadot que j'apprécie beaucoup et "Le chancelier Rolin 1376-1462" de Marie-Thérèse Berthier et John-Thomas Sweeney, édition de l'Armançon."

Bernadette Gierczak (institutrice à Blanzy) : "J'étais déjà venue avec mon mari l'an passé. On avait aimé. Dès qu'on a vu l'annonce dans le journal ce matin, on s'est empressés de venir. Il y a tellement de choses à voir, de livres à découvrir, qu'il a fallut faire un choix. J'adore les livres évoquant le terroir et mon mari l'histoire. J'ai acheté "Francis" d'Odette Vadot et un livre sur la ferme pour mes élèves, à savoir "Animaux de la ferme" édité chez Milan. Mon mari a acheté "Fortune de France - La Gloire et les Périls" de Robert Merle. On a pu discuter avec Didier Cornaille et nous avons parlé de son dernier livre, "L'héritage de Ludovic Grollier" que nous avions acheté auparavant."

Albert Voisenet (Autun) : "Je n'ai pas pu trouver des livres avec des chansonnettes et des partitions musicales. C'est dommage. Sinon, j'adore cet atmosphère de Salon. Il y a beacoup de livres exposés. J'ai acheté un livre sur Autun, "Entre ruines et chantiers". Les documents sont présentés par Marcel Dorigny et ils sont illustrés par des dessins de Jean Perrin. On apprend beaucoup de choses sur les rues d'Autun notamment. Je reviendrai sans doute demain pour acheter d'autres livres."
Journal de Saône-et-Loire (17 mai 99)

   

1re édition de la Fête du Livre d'Autun

   

Jacqueline Caillot  (Anost) : "Personnellement, je suis ravie ! J'ai réussi à trouver un livre de calligraphies sur les fruits dont j'avais vu les planches originales chez un bouquiniste à Paris. J'ai profité de l'occasion... J'ai aussi acheté un ouvrage sur l'architecture en Autunois-Morvan. Tout ce que j'emmène est plus calligraphique que littéraire mais j'ai vraiment trouvé ce salon très bien. On peut feuilleter tranquillement, en prenant son temps. C'est super ! Le Prix littéraire des collèges est aussi une excellente idée. Non, vraiment, c'est très très bien."

Pierre Millot (Autun) : "J'étais venu chercher un livre précis, le livre de Corinne Lepage présenté vendredi à "Bouillon de culture" mais pour l'instant je ne l'ai pas trouvé. Je suis un petit peu déçu mais ce Salon est une bonne idée. C'est bien pour Autun. Pour avoir déjà eu l'occasion de fréquenter un Salon ailleurs, celui-ci soutient parfaitement la comparaison. Les livres sont bien présentés et répertoriés par genre et le contact avec les auteurs est très enrichissant !"

Christian Berthier (Autun) : "C'est bien ! Ca donne un coup de jeune à la ville et ça fait parler d'elle. En plus, l'ambiance est très sympa. On peut consulter les bouquins à sa guise et les auteurs sont très accessibles. Dans ce que j'ai acheté, il y en a un peu pour toute la famille : science fiction pour les enfants, un livre de Christian Bobin, "La plus que vin" dont j'ai beaucoup entendu parler mais que je n'ai encore jamais encore eu l'occasion de lire et puis un premier roman, "Tout mes jours sont des adieux" de Maria Adle, que j'ai fait dédicacer... J'espère que ça plaira car c'est pour un cadeau de fête des mères ! Le seul petit reproche que je pourrais faire, c'est la trop grande place accordée aux écrivains régionalistes. C'est une veine qui, à force d'être exploitée finit par être surexploitée. Mais c'est sûrement le thème du Salon qui veut ça !"

Mme Goujon (responsable de la bibliothèque d'Igornay) : "Je trouve que ce Salon du livre est vraiment une excellente idée. Je me suis procurée pas mal de choses : des livres de poésie, un autre sur Epinac, le petit recueil de témoignages d'auteurs sur Autun, édité à l'occasion de ce Salon. L'idée d'associer les communes environnantes par des animations est une excellente idée. Nous avons eu l'occasion d'accueillir Alain Vieillard pour une conférence à Igornay et les gens étaient vraiment très satisfaits. J'espère que ce Salon va se renouveler l'année prochaine."

Irène Cabrolier (auteure de Bourgogne) : "Nous avons participé il y a peu au Salon de Dijon. Ce qui frappe ici, c'est qu'il y a beaucoup de gens. Les livres sont très richement présentés et bien ordonnés. L'avantage, c'est que le Salon est ouvert sur le plein air et, avec le beau temps, c'est une réussite incontestable. Mais ce que je vous dit n'est pas très originale ! D'ailleurs, qui l'est maintenant ? L'original, aujourd'hui, c'est celui qui n'a pas écrit un livre. Car aujourd'hui, tout le monde écrit. Mais c'est bien !"

Journal de Saône-et-Loire (18 avril 98)

  

   

  Haut de page