Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Le dentiste fou

Niveau 4e - sujet 1 - 1er prix

Laura BERARD - Collège François-Mitterrand du Haut Morvan - Montsauche-les-Settons (58)

Le Dentiste fou

Paris, le 1er décembre 1638

Monsieur le roi de France,

Je vous informe que je viens de finir ma nouvelle pièce qui s'intitule «Le dentiste fou». C'est l'histoire d'un dentiste qui fait n'importe quoi, c'est-à-dire qu'il va dire oui chaque fois qu'on lui pose une question. Quand il parle, le premier mot de chaque phrase est oui. On le surnomme « Monsieur oui ». Voici pour vous deux des extraits les plus drôles de cette pièce.

- Le dentiste : « Oui, votre dent n'est plus là !

- Le client : Comment ça ! Je la sens mais elle n'est plus là !

- Le dentiste : Oui, je vais prendre la loupe. Oui, oh la, mais qu'est-ce qu'elle a cette dent, une maladie.

- Le client : Mais laquelle ?

- Le dentiste : Oui, vous avez une carie.

- Le client : C'est grave Monsieur oui ?

- Le dentiste : Oui, je ne sais pas.

- Le client : Comment ça vous dites oui mais non !

- Le dentiste: Oui, je ne sais pas.

- Le client : Ah bon, comment ça ?

- Le dentiste : Oui, c'est une maladie courante. Vous devez prendre cette eau douce et vous mettre deux feuilles de menthe et du clou de girofle dans la bouche.

- Le client : Merci monsieur le dentiste.

- Le dentiste : Oui, ça fera trois livres.»

II y a beaucoup d'humour dans cette pièce. Dans ce deuxième extrait le dentiste fait répéter toutes les questions à la deuxième cliente. Quand elle lui pose une question, il répond à une autre.

Un autre jour...

- Le dentiste : « Oui, bonjour madame Aïe.

- La cliente : Bonjour à vous aussi. Aïe !

- Le dentiste : Oui, qu'avez-vous ?

- La cliente : Ben euh, j'ai mal aux dents. Aïe !

- Le dentiste : Oui, mais où là ?

- La cliente : La deuxième dent du fond à droite en bas. Aïe !

- Le dentiste : Oui, ah oui c'est très précis.

- La cliente : Vous savez ce que j'ai ? Aïe !

- Le dentiste : Oui, une carie !

- La cliente : C'est quoi une carie docteur ? Aie !

- Le dentiste : Oui, je ne suis pas un docteur, je suis dentiste.

- La cliente : Alors j'ai quoi ? Aïe !

- Le dentiste : Oui, une CARIE !

- La cliente : Je paye combien ? Aïe !

- Le dentiste : Oui, vous prendrez de la tisane tous les soirs.

- La cliente : Je paye combien ? Aïe !

- Le dentiste : Oui, revenez la semaine prochaine.

- La cliente : Je paye combien ? Aïe !

- Le dentiste : Oui, je vous ai dit que vous avez une carie !

- La cliente : J'ai quoi ? Aie !

- Le dentiste : Oui, cinq écus.

- La cliente : Au revoir monsieur le dentiste. Aïe ! »

Cette pièce de théâtre est remplie d'humour. Elle se moque un peu du corps médical. J'ose espérer que ces extraits vous ont donné l'envie de voir ma pièce dans son intégralité.

Je sollicite votre gratitude pour que «Le dentiste fou» soit représentée au château de Versailles, comme j'en ai souvent eu l'habitude. Je crois qu'elle mérite votre soutien pour qu'elle soit vue par la cour. L'hiver sera la saison la plus idéale pour jouer cette pièce car en cette période de froid, il faut trouver une idée de fête pour amuser la cour et réchauffer les cœurs.

Son altesse sérénissime, merci de l'intérêt que vous porterez à ma demande.

Molière