Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Tiré du carnet de bord d'Aélise

Maëlle Belgacem, Héline Lesot, Amélie Mary, Laurène Perraut, collège le Haut des Champs, Epinac, 71

Le lendemain de la Saint- Albert

Nous avons enfin pris la décision de partir de Paris pour aller à Orléans. Nous avons trouvé une auberge pour passer la nuit même si nous étions nombreux. Le cas d’Aude c'est encore aggravé. Chaque jour est une souffrance de plus pour elle. Mon homme et moi n’avons fait que la porter à cause de sa maladie. Nos enfants sont couchés sauf Tristan qui n'arrive pas à fermer l'œil. Je vais me coucher aussi car demain nous devrons partir dès l'aube.

Le lendemain de la Saint- Gérard

Trois heures sont déjà passées sur un chemin très difficile parsemé de cailloux et d'ornières. Nos enfants sont très fatigués. Flore rouspète tout le temps, elle est épuisée comme nous tous d'ailleurs. Sur notre chemin nous avons croisé d'autres pèlerins qui, comme nous, sont partis en famille. Eux aussi vont vers Saint Jacques de Compostelle. Nous échangeons tous nos problèmes depuis notre départ. Ils sont très sympathiques. Et comme nous ils ont déjà beaucoup souffert mais aussi ont beaucoup appris des rencontres et des régions traversées.
 
Le lendemain de la Saint- Hubert
 
Cela fait déjà un an que nous marchons. Nous sommes près de notre but. Aude a retrouvé de l'énergie mais a perdu ses yeux à cause de cette maladie étrange. Nous prierons beaucoup quand nous serons arrivés pour qu'elle puisse retrouver la vue. Nous apercevons le clocher de Saint Jacques de Compostelle qui se découpe sur l’horizon. Ma famille et moi sommes tous joyeux car la fin du voyage approche et l’espoir grandit de voir enfin nos vœux exaucés. Enfin arrivés à l’Église, nous prions pour Aude et nous nous reposons en compagnie d’une foule de pèlerins recueillis et silencieux.