Maud Simonnot



 

  Maud Simonnot participe à " Lire sous les tilleuls" le 26 juin 2021

Elle a participé à la 20ème Fête du Livre d'Autun en  2017

image :  Annee 2017/Auteurs/F17AutSimonnot.jpg
crédit photo : F.Mantovani/Gallimard 
 

Originaire d'Autun, Maud Simonnot a fait des études de Lettres. Après son doctorat, elle travaille comme attachée culturelle à l'Ambassade de France à Oslo. Elle est maintenant éditrice chez Gallimard, biographe et écrivaine. Après La nuit pour adresse (biographie,2017, Prix Larbaud), elle publie son 1er roman en 2020 L'enfant céleste, qui a été sélectionné pour le prix Goncourt 2020 et le prix littéraire du Monde 

Présentation de ce roman par l'éditeur :

Sensible, rêveur, Célian ne s'épanouit pas à l'école. Sa mère Mary, à la suite d'une rupture amoureuse, décide de partir avec lui dans une île légendaire de la mer Baltique. C'est là en effet qu'à la Renaissance, Tycho Brahe – astronome dont l'étrange destinée aurait inspiré Hamlet – imagina un observatoire prodigieux depuis lequel il redessina entièrement la carte du Ciel.
En parcourant les forêts et les rivages de cette île préservée où seuls le soleil et la lune semblent diviser le temps, Mary et Célian découvrent un monde sauvage au contact duquel s'effacent peu à peu leurs blessures.
Porté par une écriture délicate, sensuelle, ce premier roman est une ode à la beauté du cosmos et de la nature. L'enfant céleste évoque aussi la tendresse inconditionnelle d'une mère pour son fils, personnage d'une grande pureté qui donne toute sa lumière au roman.
Maud Simonnot a passé plusieurs années en Norvège qui l'ont inspirée pour ce livre. 

image : /upload/Annee 2021/S_2021_SIMONNOT_Lenfant.jpg
 

A propos de La nuit pour adresse , son premier livre : 
Qui connaît Robert McAlmon ?  Personnage hors du commun, il avait pourtant tout pour devenir une légende. Écrivain admiré par Ezra Pound comme par William Carlos Williams, marié à la fille de l'homme le plus riche d'Angleterre, il fut le parrain des Américains expatriés à Paris, l’ami de Kiki, de Man Ray, de Duchamp, d’Aragon, le soutien inconditionnel de Sylvia Beach et de James Joyce, l'amant de Nancy Cunard et de John Glassco.
Dans le tourbillon des années folles, Mc Almon fut le centre des nuits de Montparnasse, celui auquel on faisait appel pour sortir un artiste de prison, trouver de la drogue ou organiser un kidnapping. ..
En suivant les pas de son héros, Maud Simonnot nous entraîne dans l'envers du décor de la Génération Perdue au fil d'un récit vif, émouvant, qui redonne sa place à Robert McAlmon et tente d’élucider le mystère de son effacement.

 


 

Interview de Maud Simonnot sur son stand à la Fête du Livre 2017