Menu
Partenaires
A l'affiche


Un soir, un livre 
   21 novembre 2017

 

  Graines d'écrivains 2018

date limite : 31 janvier 2018 



 

 


 


 

 


Recherche

Cher journal

2e - sujet 2

 

Constance BRESSON, Emilie LEFRANCQ,

Marlène LAMIRAND, Anthéa ESPERANZA

Lycée Saint-Lazare - AUTUN

 

 

Lundi 5 Janvier.

 

Cher Journal,

 

Il est facile de prendre un train, encore faut-il que ce soit le bon !

Depuis quelques jours mon esprit est confus, et mon cœur rempli de doute. Etant petite je n'imaginais pas que certains problèmes étaient si compliqués à résoudre, tout n'est plus aussi rose, et certaines décisions deviennent complexes, il faut choisir la bonne voie. Au final on se retrouve tous sur le même quai mais nous ne prenons pas les mêmes directions. Certaines annonces ne sont pas à prendre à la légère, comme certaines nous sont inutiles. Parfois nous prenons des décisions trop rapidement, par la suite les remords nous envahissent et personne n'est là pour nous remettre dans le droit chemin nous sommes les seuls maîtres de notre destin.

 

Quelques mois auparavant nos regards se sont croisés et depuis, je ne peux l'oublier. Ce jour si parfait ne pouvait être réel puisque rien ne me destinait à le rencontrer. Préparés depuis un certain temps à cette fameuse soirée d'Halloween avec mon groupe d'amies, nous arrivions enfin à ce jour tant attendu.

Une heure plus tard, Alex arriva accompagné de ses amis. Ce garçon me fascinait depuis la rentrée, jamais je n'avais eu le courage de lui adresser la moindre parole tellement il m'intimidait. Son regard si envoûtant, sa carrure si impressionnante ainsi que son sourire ravageur me perturbaient.

 

Au bout de quelques instants, je me retrouvai encore seule à une soirée pendant que mes amies batifolaient avec leurs copains. A ma grande surprise Alex se retrouvait dans les mêmes circonstances et vint me parler ; ce moment si exceptionnel fit battre mon cœur à une allure affolante, je me sentais mal à l'aise, pourtant, sa présence me plaisait et me rassurait. Ses paroles raisonnaient encore dans ma tête. De sa voix si douce, il me dit: «Ca te dérangerait de danser ?». Je ne pus refuser son invitation.

Au fur et à mesure des danses, nos corps devenaient de plus en plus proches, nos regards ne pouvaient se détacher. Je lisais dans ses yeux que je ne le laissais pas indifférent en espérant que cette sensation ne soit pas imaginaire. Soudain mon cœur s'emballa â l'approche de ses lèvres contre les miennes. Ce moment tant attendu arriva enfin, il m'embrassa, la soirée se finit dans ses bras... Quelques instants plus tard, il voulut qu'on aille s'isoler, il m'emmena à l'étage, dans une chambre d'amis. L'instant fut magique, il était si doux, attentionné qu'on ne put s'arrêter qu'à ces tendres baisers...

 

Et Aujourd'hui, Lundi 5 janvier, à cause de ces maux de ventre et ces nausées répétitives, j'ai dû prendre rendez-vous chez le médecin, où il m'annonça cette nouvelle que je redoutais tant, je suis enceinte, et cela depuis deux mois, ce qui me ramène à cette fameuse nuit.

A cet instant je me sens perdue, je ne sais que faire, je subis les conséquences de mon erreur passée... Je ne pensais plus avoir affaire à lui car après cette nuit-là, il m'avait bien fait comprendre que cette histoire n'avais pas de lendemain...

 

Malgré cette rancœur, j'ai dû me résoudre à lui donner rendez-vous pour trouver une solution à cet imprévu. Cette confrontation fut des plus douloureuses pour moi. Alex m'annonça sans sentiment qu'il ne voulait pas entendre parler de cet enfant, pour lui la décision ne lui appartenait pas...

Je compris donc que je ne pouvais espérer aucune aide de sa part... Comment prendre une décision aussi importante à dix-sept ans ? Je suis donc là, seule avec pour seule compagnie mon journal et mon cœur rempli de larmes...

Je ne sais que faire entre donner la vie ou la mort à ce petit être qui commence à grandir en moi... Ce qui me ramène à ces paroles: «Il est facile de prendre un train encore faut il que ce soit le bon.»

 

Cléa.